La douleur

AdobeStock_135975457.jpeg
La douleur est définie comme "une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire ou potentiel". La douleur est un ressenti qui nécessite un état de conscience
(on ne ressent pas de douleur sous anesthésie). C'est 
un influx nerveux qui à une utilité primordiale : la douleur sert à informer le corps d'un risque.

Quand la douleur se fait chronique,

elle "perd" son caractère protecteur

de l'organisme et devient handicapante.

La douleur
En France, près d'une personne sur trois souffre de douleurs. Une douleur chronique, qui résiste malgré les traitements peut avoir des effets très négatifs sur le moral.

Par des techniques de relaxation, la sophrologie va permettre de comprendre puis de reprendre le contrôle des ressentis associés aux phénomènes douloureux. Bien souvent, les douleurs apparaissent ou s'accentuent en cas de stress qui provoque des contractions musculaires.
 
Gérer la souffrance, c'est également bien respirer. La Sophrologie permet de découvrir les bienfaits de la respiration sur l'organisme.
 
Enfin, la troisième technique clé de la méthode, la visualisation d'images positives, permet la sécrétion d'endorphine, hormone qui favorise la détente. 

Les sensations de douleur peuvent être atténuées par les techniques sophroniques pratiquées régulièrement.
Seul est médecin est habilité à prescrire et le Sophrologie ne se substitue jamais à un traitement médical.